360arrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upbathroomburgercalendarcheckmarkchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upclose-navclosefacebookfilterheatinginstagramlessmailmorepadlockphonepinpinterestplaceholderrenovationsearchtoolstwitterworkerwrench
Maillard_Comment nettoyer votre VMC

Pourquoi nettoyer votre VMC ?

Une VMC, ou ventilation mécanique contrôlée, simple flux ou double flux, permet le bon renouvellement de l’air dans votre logement, en évacuant les particules polluantes et les mauvaises odeurs vers l’extérieur de la maison.

A force d’être utilisée, la VMC s’encrasse. L’accumulation de poussières et autres particules polluantes peut altérer son fonctionnement. Une VMC mal entretenue favorise l’apparition de moisissures dues à l’humidité, car l’air vicié n’est plus correctement évacué. Ces moisissures sont potentiellement néfastes pour la santé des habitants, notamment pour ceux souffrant de problèmes respiratoires.

Si votre VMC est obstruée, elle peut se mettre à surchauffer, voire à déclencher un départ de feu dans les combles dans les cas les plus extrêmes.

Une VMC dont l’entretien est négligé peut également devenir plus bruyante, plus énergivore, et avoir une durée de vie moins longue.

Rappelons qu’un bon système de ventilation n’empêche pas l’aération de vos pièces de vie, au moins 5 minutes par jour.

Comment nettoyer votre VMC par soi-même ?

Avant de commencer à nettoyer votre VMC, pensez à couper son alimentation électrique, ou le courant.

  • Les entrées d’air : enlevez délicatement les grilles d’aération situées sur vos fenêtres. Passez un chiffon pour retirer la poussière, ou utilisez une éponge légèrement humide pour les laver si elles sont trop encrassées. Vous pouvez également vous servir d’un aspirateur.
  • Les bouches d’extraction : elles sont situées dans vos pièces d’eau humides, où la condensation est la plus importante (cuisine, salle de bains et toilettes). Vous pouvez les retirer délicatement du mur ou du plafond et les laver à l’aide d’un chiffon microfibre ou avec de l’eau savonneuse.

Attention : si vos bouches d’extraction sont hygroréglables, vous ne devez pas les mouiller. Privilégiez un chiffon humide pour les nettoyer en douceur.

  • Le caisson moteur : souvent placé dans les combles perdus, le caisson VMC est la partie la moins accessible. Ouvrez le caisson pour le dépoussiérer et retirer les saletés du ventilateur, à l’aide d’un aspirateur ou d’une soufflette.

À noter qu’une VMC double flux est plus contraignante à nettoyer qu’une VMC simple flux. En effet, la VMC double flux comporte plus d’éléments qu’il faudra aussi dépoussiérer, laver, ou même changer.

C’est le cas des filtres chaussettes sur les bouches d’extraction, qui doivent être lavés tous les 3 mois et remplacés tous les 3 ans environ. Les préfiltres sur les entrées d’air sont à contrôler régulièrement, car leur encrassement varie en fonction des saisons et de l’emplacement de votre logement. Des filtres sont également présents dans le caisson moteur et doivent être changés une fois par an.

À quelle fréquence faire le nettoyage de la ventilation mécanique contrôlée ?

Il est conseillé de nettoyer votre ventilation mécanique contrôlée deux fois par an, soit tous les semestres. Les périodes les plus propices sont le printemps et l’automne. En effet, en période hivernale, les habitats sont moins aérés et le système de ventilation fonctionne alors de manière plus intensive. A l’automne, il est aussi intéressant de nettoyer votre VMC qui a été encrassée pendant la période de pollinisation (printemps-été).

Besoin d’un professionnel pour l’entretien de votre VMC ?

S’il est facile de nettoyer les entrées d’air, les bouches d’extraction par vous-même, certaines pièces de votre VMC, comme les gaines, demandent l’intervention d’un professionnel.

Cet entretien, réalisé par un plombier-chauffagiste qualifié, est à réaliser tous les 3 à 5 ans. L’artisan pourra procéder au nettoyage complet de votre VMC : lavage intérieur des gaines, nettoyage du moteur, vérification des entrées d’air…

Si vous possédez une VMC à gaz, un entretien tous les ans, par un professionnel, est obligatoire.

Qui prend en charge l’entretien de la VMC : locataire ou propriétaire ?

L’entretien de la VMC est une responsabilité partagée entre le locataire et le propriétaire. En effet, le locataire est tenu d’entretenir le bien dans lequel il vit pendant toute la durée du bail. L’entretien courant de la VMC en fait partie : dépoussiérage des conduits, entrées d’air et bouches d’extraction…

Le propriétaire, quant à lui, doit s’assurer que la VMC de son logement est conforme aux normes en vigueur : il doit faire réaliser une inspection annuelle de la VMC par un professionnel, nettoyer les gaines tous les 3 à 5 ans, remplacer les filtres et les moteurs si besoin…

Rappelons-le, une VMC joue un rôle essentiel pour préserver la qualité de l’air d’un logement et donc la santé de ses habitants. Le nettoyage de la VMC doit être effectué deux fois par an. Vous pouvez réaliser l’entretien courant de votre ventilation par vous-même et faire appel à un plombier chauffagiste professionnel pour un entretien plus complet.

Tiphaine Leboué

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement et mesurer l'audience du site Internet Espace Aubade. Vous avez évidemment la possibilité de modifier les paramètres afin d'activer ou de désactiver en tout temps chaque catégorie de cookies.

Pour en savoir plus à propos des cookies.